Jesse James : la photo qui vaudrait 2 millions de dollars


Justin Whiting, un britannique de 45 ans au chômage, résidant à Spalding, dans le Comté de Lincolnshire (Nord-Est de l'Angleterre) a acheté 10 dollars sur eBay une photo du célèbre hors-la-loi américain Jesse James. Un cliché qui, selon les spécialistes de l'histoire de la conquête de l'Ouest, en vaudrait au moins 2 millions. 

Pourtant, l'annonce publiée sur le site de vente aux enchères en ligne eBay n'évoquait nullement le célèbre pilleur de banques et de train. Elle décrivait une photo de style victorien d'un jeune homme en costume debout devant une chaise. 

La seule particularité étant le fait qu'il s'agissait d'un "tintype" (ou ferrotype), un cliché réalisé au milieu du 19e siècle, en appliquant un produit chimique sur une mince feuille de métal.

"Depuis de nombreuses années, je suis passionné par les hors-la-loi américains et j'ai donc j'ai lu de nombreux ouvrages et étudié leurs visages", explique l'acquéreur, Justin Whiting. ""Aussi, je me suis dit : Whaou, ça pourrait être une photo authentique, même si j'avais remarqué que sur le site la photo mise en vente était un peu floue. Mais, quand je l'ai reçue, elle était beaucoup plus nette."  

Le passionné de Far-West compare le cliché avec une photo tirée de l'un de ses ouvrages sur les hors-la-loi célèbres (ci-contre). Elle semble correspondre à celle de Jesse James. Mais, pour s'en convaincre, il éprouve le besoin de s'en remettre à des experts. Parmi eux, le Californien William Dunniway, spécialiste réputé des ferrotypes qui confirme que la photo est bien un authentique portrait du hors-la-loi, alors qu'il était adolescent : "Cette photo date des années 1861-62 et le visage, la coupe de cheveux, la veste, la chemise et la cravate attestent qu'il s'agit bien d'un cliché original de Jesse James à l'âge de 14 ans", indique William Dunniway. "Quand on le compare à la photo la plus connue de lui, je crois même qu'on peut dire que celle-ci a été prise, le même jour, par le même photographe."

Pour s'assurer de son authenticité, l'acquéreur britannique envoie la photographie à un expert en médecine légale de Los Angeles (Californie), Kent Gibson, travaillant pour le Federal bureau of investigation (FBI). Ce dernier confirme que l'image est bien authentique, en rappelant qu'en 2015, un cliché d'un autre hors-la-loi, Billy the Kid, s'est vendu 5 millions de dollars. 


Au chômage depuis 15 ans, suite à des problèmes de dos, l'heureux acquéreur de la photo de Jesse James a contacté Christie's, la célèbre société londonienne de ventes aux enchères, pour en envisager la mise à prix. "Je fais très attention, car cette photographie est la chose la plus précieuse que j'ai jamais eu en ma possession", avoue Justin Whiting. "Elle demeure pour l'instant dans le coffre d'un ami. Si j'arrive à la vendre, je pourrai enfin m'acheter une maison et une voiture."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire