Disparition de Gary Burden, designer des pochettes de disques des années 1970


Gary Burden (photo ci-contre), l'artiste designer de nombre de pochettes de disques de Neil Young, depuis "After The Goldrush" (1970), jusqu'à ses deux récents opus - la bande originale du western "Paradox" et l'album live inédit "Roxy" (1973) - s'est éteint à l'âge de 84 ans. C'est lui également qui avait conçu la pochette de l'album "Déjà Vu" de Crosby Stills, Nash & Young, du "Morrison Hotel" des Doors, du "Desperado" des Eagles et du "Homecoming" d'America.

"Mon cœur est lourd", a déclaré Neil Young, en apprenant la mort du graphiste. "Gary était mon pote pour la vie,  mon directeur artistique, créant des pochettes d’albums avec moi, pendant près de 50 ans. J’ai encore des pochettes d’avance pour des albums inédits que nous avons réalisés ensemble." Au total, pas moins de 40 pochettes de disques conçue par Neil Young avec Gary Burden. "Durant  ces vingt dernières années, Gary a continué à faire des couvertures d’albums, à rire, à aimer la musique acoustique et tant d’autres choses. C’était un grand homme et un véritable artiste."

La pochette de l'album "On The Beach" (1974) était l’une des préférées de Gary Burden. Il s'était donné du mal pour dénicher, dans une casse automobile de Santa Anna (Californie), l'aileron arrière d'une Cadillac modèle 1959 que l'on aperçoit enterré dans le sable, sur la couverture du disque (ci-contre), aux côtés des chaises et du parasol à fleurs, dont on retrouvait les motifs à l'intérieur de la pochette.
 
Pour réaliser la pochette de l'album "After The Goldrush" (ci-dessous), en 1970, Gary Burden, accompagné de Neil Young, de Graham Nash et du photographe Joël Berstein, s'était rendu dans un village. "C'était un moment magique, parce qu'il y avait cette petite dame italienne, marchant dans la direction opposée à Neil, et le photographe a pris le cliché au bon moment", se souvenait Gary Burden, en 2015. "La photo étant en noir et blanc, je l'ai transformée pour lui donner un aspect solarisé. Et j'ai fait en sorte que le lettrage de la pochette ressemble à de la rouille, parce qu'après la ruée vers l'or [titre de l'album], tout devient de la rouille."

Né à Laguna Beach, près de Santa Anna (Californie), Gary Burden était le fils d’un cultivateur d’agrumes, éclairagiste sur des tournages de films à ses heures. Engagé  dans les Marines à 16 ans, avant  d'étudier l’architecture à l’université de Berkeley, le jeune Gary se met à son compte et dessine la maison de la chanteuse Mama Cass Elliot, du mythique groupe des années 1960, The Mamas & The Papas. Conquise par le talent de l'artiste, la chanteuse lui suggère de concevoir des pochettes de disques.  

Nous sommes alors en pleine période psychédélique hippie. Gary Burden réalise bon nombre des plus emblématiques couvertures de disques d'artistes de l'époque : des Byrds à Poco, de Jackson Browne à Joni Mitchell, en passant par Steppenwolf. Jusqu’à ces dernières années, Gary Burden concevait des couvertures de disques pour des groupes folk-rock de la Côte Ouest. Il a apporté une contribution exceptionnelle et durable à l'art de la pochette d'album.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire