Retromobile 2018 : de belles américaines à portée de rêve


Même si elles ne sont pas les vedettes de la 43e édition du salon "Rétromobile" (7-11 février 2018) à Paris, les passionnés du rêve américain peuvent y admirer des voitures made in USA. A l'image de celles exposées par "Alternative Cars", société implantée en Dordogne, dont Un Indien au Phare Ouest a rencontré le dirigeant, Francis Pouessel.

Comment se présente le marché des voitures américaines en France ?

Ce marché est très important, mais essentiellement dédié aux modèles Ford Mustang et Chevrolet Corvette, les deux voitures de référence du marché français. Même si des acheteurs sont intéressés par d'autres véhicules américains, comme la Buick Special 1956 (ci-contre) que j'expose actuellement au salon Rétromobile, mais qui constituent un beaucoup plus petit marché que celui des Mustang et Corvette.


Qui sont les acquéreurs français de véhicules américains ?

Francis Pouessel
C'est un public assez large, de personnes de la génération des 50-60 ans, qui ont eu l'occasion de conduire ces voitures quand ils étaient jeunes et qui veulent retrouver les sensations qu'ils ont éprouvées. Egalement, parce que la réglementation de plus en plus contraignante, en matière de circulation routière, fait en sorte que ces acquéreurs se tournent vers des voitures plus anciennes, dans lesquelles ont roule avec le coude à la portière et sans risquer de se faire retirer le permis de conduire. Et puis, c'est bien sûr un peu de rêve américain que ces conducteurs achètent en faisant l'acquisition de ce genre de véhicule.

Est-ce compliqué d'importer ces véhicules des Etats-Unis ? 

Il n'y a pas de complexité particulière. Le critère le plus important, c'est le choix de la voiture, pour lequel il faut prendre son temps, pour ne pas acheter n'importe quoi à n'importe qui. Ensuite, la législation française sur les véhicules de collection, telle qu'elle est à l'heure actuelle, n'est pas très très contraignante. Les frais de douane sont assez réduits et l'immatriculation du véhicule en France - hormis l'aspect informatique qui est un peu compliqué – est relativement simple via la fédération française de véhicules d'époque. 

De quelle époque datent les véhicules que vous vendez ?

Ils datent des années 1950 à 1970, parce que ce sont les périodes les plus demandées, avec une préférence des clients, principalement pour les années 1960-1970.

Propos et photos recueillis par Herve CIRET, lors du salon Rétromobile 2018
 A lire aussi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire