Fats a joué sa dernière partie de Domino



Celui dont le tube "Blueberry Hill" (1956) a été repris par Louis Armstrong, Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Johnny Hallyday et Dick Rivers, s'est éteint, le 25 octobre 2017, à Harvey (Louisiane), à l'âge de 89 ans. Pianiste et chanteur de rhythm 'n blues, Fats Domino est l'un des pionniers américain du rock 'n' roll des années 1950.

Benjamin d'une fratrie de huit enfants,  Antoine Dominique Domino Junior est né, le 26 février 1928, dans une famille française créole catholique de la Nouvelle-Orléans, travaillant dans une plantation de canne à sucre. Ayant quitté l'école à 11 ans pour travailler à l'usine, le jeune Domino, amateur de gospel, apprend le piano et se retrouve à jouer du boogie-woogie dans des clubs. Il y rencontre le trio de musiciens (guitariste, saxophoniste, batteur), qui l'accompagnera pendant 25 ans. Fat Domino - ainsi nommé, en référence au pianiste de jazz Fats Waller et en raison de son imposant tour de taille - signe son premier contrat, à l'âge de 21 ans, avec la maison de disques Imperial à Hollywood. 

Classé parmi les dix plus grands artistes de rock'n'roll, aux côtés d'Elvis Presley, Ray Charles, Chuck Berry, Little Richard, James Brown et B.B.King, Fats Domino, est distingué, en 1987, par un Grammy Award pour l'ensemble de sa carrière. En 1998, le président des Etats-Unis, Bill Clinton, décerne au musicien la médaille nationale des Arts. Des stars du rock, comme les Beatles John Lennon et Paul McCartney, ont souvent rendu hommage à Fats Domino en reprenant nombre des chansons. Sa musique est également présente dans plus d'une centaine de films et séries TV

En 2006, Fats Domino sort son dernier album "Alive and Kickin'", afin  d'aider les musiciens amateurs de la région de la Nouvelle Orléans, ravagée par l'ouragan Katrina qui a fait plus de 1.800 morts, l'année précédente. Une catastrophe qui oblige le musicien et sa famille à quitter son quartier natal, où ils vivaient, et à déménager de l'autre côté du fleuve Mississippi.

Le pianiste et chanteur Louisianais avait fait l'une de ses dernières apparitions, en 2012, sur la chaîne de TV américaine payante Home Box Office (HBO), dans la série Treme. Reprenant le nom de l'un des plus vieux quartiers créoles de la Nouvelle Orléans, où vivaient les noirs affranchis, la série raconte le devenir de ses habitants, notamment de musiciens, après le passage de l'ouragan Katrina.



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire