Flamborough Head : bataille navale mémorable de la guerre d'indépendance US


Il y a 237 ans, le 23 septembre 1779, en pleine guerre d’indépendance des Etats-Unis, Flamborough Head, la plus célèbre bataille navale de ce conflit, se déroule, au large des côtes anglaises, en Mer du Nord. Commandant une escadre, armée grâce à la France et renforcée par deux navires corsaires, le héros américain John Paul Jones intercepte un convoi de navires britanniques et s’empare de son principal navire d’escorte, le "HMS Sérapis". 

Au cours du combat, selon le récit qu'en a fait son premier lieutenant, John Paul Jones répond au capitaine britannique du "HMS Sérapis", qui lui demande de se rendre : "Je n’ai pas encore commencé à me battre." Pourtant, le navire du commandant américain, "Le Bonhomme Richard ",  est sérieusement endommagé, au cours de l'affrontement.


Ce qui n'empêche pas John Paul Jones d'échapper aux navires de guerre britanniques, lancés à ses trousses, en emportant son butin, pris sur les navires marchands anglais.  En dépit de la faiblesse des forces engagées - une dizaine de navires) - cette bataille navale reste mémorable. Même, si elle fait toujours débat chez les historiens.

D'origine écossaise, John Paul Jones est mort à Paris, en 1792, après avoir connu une vie aventureuse. Nommé contre-amiral de la flotte impériale de Catherine II de Russie, il combat les Turcs en Mer Noire, avant d'être nommé consul des Etats-Unis en Algérie. Si ses exploits n'ont pas toujours été bien acceptés par l'élite politique américaine, son action dans les eaux britanniques, pendant la guerre d'indépendance américaine, lui ont valu une réputation qui, aujourd'hui encore, dépasse les frontières des Etats-Unis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire