Etonnants Voyageurs américains : suite et fin


A la veille de l'édition 2018 du festival du livre et du film de Saint-Malo "Etonnants Voyageurs" (19-21 mai), nous concluons notre tour d'horizon des auteurs américains et réalisateurs français présents à cet événement.

Après avoir abordé les romans de Matthew Neil Null, S.E. Grove, Robert Whitaker, James Morrow et Jim Lynch, nous nous intéressons à Kevin Canty, Armistead Maupin, David Vann et Sinan Antoon. Mais, aussi, à deux réalisateurs français, Romain Icard et Jean-François Pitet, évoquant l'Amérique dans leurs derniers documentaires.


Comparé à Richard Ford et Raymond Carver, Kevin Canty propose, dans un style minimaliste et efficace, des histoires, dans la pure tradition naturaliste américaine. Formidable observateur du comportement humain, ce professeur d'université de Missoula (Montana) a le don de détecter nos faiblesses. 

Dans son dernier et quatrième roman publié en France, "De l’autre côté des montagnes" (Albin Michel), l'écrivain dresse le portrait d’une Amérique désespérée, à partir d'un fait divers réel qui s'est produit en 1972 : l'incendie d’une mine - à la fois source de revenu et lieu d'exploitation - qui tue près d'une centaine de personnes, dans l'Idaho.


Le journaliste Armistead Maupin s'est fait connaître, à la fin des années 1970, par ses humoristiques "Chroniques de San Francisco"

Dans "Mon autre famille" (Editions de l'Olivier) - ses mémoires qui viennent d'être publiées en France - il retrace son parcours de vie, au sein d'une famille ségrégationniste et conservatrice, puis, au coeur d'une Californie plus tolérante. Comment, de jeune vétéran républicain de Caroline du Nord, il est devenu la figure de proue du militantisme gay aux Etats-Unis. L'occasion pour Armistead Maupin de nous transmettre "sa" vision de l’Amérique de Donald Trump. 
 
 
Révélation de l’année 2010, avec son premier roman, "Sukkwan Island", inspiré de son propre drame familial, David Vann, originaire d'Alaska, s'est vu décerner le Prix Médicis étranger.  

Dans son nouveau roman "L’obscure clarté de l’air" (Gallmeister), David Vann revisite le mythe de Médée, cette héroïne de la mythologie grecque, tantôt magicienne impitoyable assoiffée de pouvoir, tantôt princesse amoureuse trahie par son mari, animée par un insatiable désir de vengeance.



Poète, traducteur et romancier d'origine irakienne, en 2012, Sinan Antoon s'est vu décerner le Prix de l’American Literary Translators Association, pour sa traduction anglaise du poète Mahmoud Darwich. Ayant quitté son pays en 1991, à l'âge de 24 ans, suite à la première guerre du Golfe, il a poursuivi ses études de lettres et a obtenu un doctorat en études arabes à l'université d’Harvard. Aujourd’hui, il enseigne  à l’Université de New York. Son quatrième roman, "Ave Maria", qui vient de paraître en France, est consacré au sort de la communauté chrétienne d’Irak, enracinée dans le pays depuis 2 000 ans.


Après avoir réalisé des enquêtes à la télévision, pour des magazines comme "Pièces à convictions" (France 3), "90 minutes" (Canal+) et "Spécial Investigation" (Canal+), Romain Icard s'est orienté vers le documentaire historique. 

A l'occasion d'Etonnants Voyageurs, le journaliste présente "Etats-Unis : le nouvel apartheid" (2016), sur le retour de la ségrégation aux Etats-Unis, cinquante ans après le combat mené par les afro-Américains pour faire reconnaître leurs droits civiques.  

Romain Icard a posé sa caméra dans la ville de Selma (Alabama), haut lieu du mouvement des droits civiques, de nouveau coupé en deux.  

Enfin, avec Jean-François Pitet, nous nous immergeons dans l’âge d’or du jazz américain, avec "Cab Calloway, le dandy de Harlem" (2010). Le premier film réalisé sur le légendaire chanteur du Cotton Club, dans lequel sa famille, ses anciens musiciens, des historiens du jazz, retracent les grands moments  de sa carrière et témoignent de l'immense influence de ce chef d'orchestre, contemporain de Duke Ellington et de Louis Armstrong.

Célèbre pour ses extravagances vestimentaires et ses pas de danse incroyables, Cab Calloway a été le premier Afro-Américain à parvenir en tête des ventes de disques.

Festival "Etonnants Voyageurs" du livre et du film de Saint-Malo (19-21 mai 2018)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire