6 juin 1942 : une américaine teste le premier parachute en nylon


Si des milliers de parachutistes ont sauté sur la Normandie, lors du Débarquement, le 6 juin 1944,  c'est en partie grâce à l'exploit réalisé, deux ans plus tôt, le 6 juin 1942, par l'Américaine Adeline Gray. Un exploit qui fera de la jeune femme l'égérie de la marque de cigarettes Camel (publicité ci-contre).

Possédant déjà 32 sauts à son actif, à l'âge de 24 ans, elle est, à cette époque, la seule américaine à détenir son brevet de parachutiste, obtenu dans l'Etat du Connecticut. Travaillant pour le fabricant de parachutes, Pioneer Parachute Company of Manchester, Adeline Gray suit les tests réalisés avec des ombrelles de nylon, auxquelles sont suspendus des mannequins en bois. En effet, jusqu'ici les parachutes étaient exclusivement fabriqués en soie. Le nylon - inventé quatre ans plus tôt par la firme Dupont de Nemours - présente toutes les caractéristiques de la soie, tout en coûtant nettement moins cher. Il sert alors principalement pour la fabrication des bas et des brosses à dents.  C'est donc la toute première fois qu'on l'utilise pour confectionner des parachutes

Le 6 juin 1942, en pleine Seconde guerre mondiale, sous le regard de militaires, Adeline Gray effectue le grand saut avec un parachute en nylon."Durant un instant, rien ne se passe et puis... ça marche ! Il s’épanouit en une énorme ombrelle blanche bienvenue et vous savez alors que vous êtes sauvée", témoigne Adeline Gray, après son saut, à l'issue duquel elle s'est posée tout en douceur. 


Très rapidement, la jeune femme devient une  héroïne, à laquelle la presse consacre de nombreux articles enthousiastes. C'est ce qui décide la marque de cigarettes Camel à en faire son ambassadrice. En 1943, paraît dans les journaux américains une publicité à la gloire de la jeune parachutiste. "Pas étonnant que la première chose qu’Adeline Gray ait faite, après avoir touché le sol, ait été d’allumer une Camel", scande la publicité de la marque de cigarettes. En référence au fameux "point G" féminin, Camel va même jusqu'à inventer, à cette occasion, le "point T", pour Tobacco (tabac), Throat (gorge) et Taste (goût). Comme si sa cigarette avait le pouvoir de "parachuter" les fumeuses au septième ciel !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire