Bull Run, premier affrontement majeur de la guerre de Sécession



Le 21 juillet 1861 a lieu le premier affrontement majeur de la guerre de Sécession américaine (1861-1865) entre l'Union (Nord) et la Confédération (Sud). La bataille de Bull Run se déroule, près de la petite ville de Manassas (Virginie), à seulement 60 km au sud-ouest de Washington, la capitale fédérale. Côté Nordiste, les combats font près de 500 morts, 1 100 blessés et 1 300 disparus, et côté Sudiste ont déplore près de 400 morts, 1 600 blessés et une dizaine de disparus.

La guerre de Sécession a commencé le 12 avril 1861 par la bataille de Fort Sumter, près de Charleston (Caroline du Sud). Les deux camps prévoient une guerre de courte durée. Aucune bataille décisive n'ayant encore été livrée, il est prévu de démobiliser une partie des troupes fin juillet 1861. L'objectif des Nordistes est de gagner une bataille qui entraînerait la capitulation des États confédérés et leur retour dans l'Union. Les Sudistes espèrent un arrêt des combats leur permettant de gouverner, de fait, les Etats qu'ils contrôlent. D'autant que l'encerclement de la capitale, Washington, leur paraît possible.

Sous les ordres du brigadier général Irvin McDowell, les troupes Nordistes, fortes de 28 000 combattants bien que peu aguerries, sont persuadées d'obtenir une victoire facile en traversant la rivière Bull Run. En face, l'armée sudiste, composée de 32 000 hommes et commandée par les généraux Joseph E. Johnston et Pierre Gustave Toutant de Beauregard, n'est guère plus préparée et tout aussi optimiste
 
Malgré un début d'engagement qui leur est favorable, les Nordistes sont mis en déroute et se replient sur Washington, la capture de leurs canons changeant le cours de la bataille. S'attendant à une victoire facile, députés et sénateurs Nordistes sont venus pique-niquer aux abords du champ de bataille. Quand leur armée est acculée à la retraite et qu'ils veulent regagner la capitale, leurs calèches encombrent les routes menant à Washington. 
 
Mais, la bataille de Bull Run renforce la détermination du Nord, qui veut sa revanche, et celle du Sud, qui se sent désormais invincible. C'est à l'occasion de ce premier engagement majeur de la guerre de Sécession que les belligérants constatent la confusion engendrée sur le champ de bataille par leurs drapeaux respectifs.  

En effet, comme celui de l'Union, celui des Confédérés arbore également des étoiles sur fond bleu et des bandes horizontales de couleur rouge. Ce qui amène les Sudistes à adopter un nouveau drapeau de combat, arborant une croix bleue sur fond rouge, connu sous le nom de "Dixie Flag".
Source Wikipédia

A lire également                                                             

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire