Mountain Men : une montagne de blues

Au milieu du 18e siècle, les "Mountain Men" étaient des trappeurs qui,  sillonnaient les Montagnes Rocheuses, pour chasser les castors et vendre leurs peaux. Les deux "hommes des montagnes" dont il est ici question sont, l'un harmoniciste d'origine australienne, Ian Giddey alias "Barefoot Iano", l'autre guitariste français, Mathieu Guillou alias "Mr. Mat". Après avoir exploré, à leur manière, l'univers de Georges Brassens (eh oui, notre chanteur national avait l'âme d'un bluesman !), nos deux compères nous propose aujourd'hui, dans leur 3e opus studio "Against the Wind", des compositions personnelles qui sentent bon l'Amérique ! L'harmonica y est bien présent, mais n'envahit pas les belles mélodies, parfois rock et folk, que ce duo interprète. Comme si John Mayal s'était acoquiné avec ZZ Top (Spoonfed et Moving Forward). Le groupe, qui tourne depuis 10 ans en France, mais aussi à l'étranger, a reçu un écho favorable, y compris aux Etats-Unis où la Fondation du Blues de Memphis lui a décerné, en 2009, le prix de la meilleur autoproduction pour un précédent album, "Spring Time Coming". Cerise sur ce gateau bluesy, la reprise acoustique et pleine d'émotion du "Georgia on my mind", interprétée en 1960 par Ray Charles. Pour ceux qui préfèrent la facette "frenchy" de nos deux bluesmen, ils pourront se satisfaire de trois titres dans la langue de Molière, dont un pamphlet sur les émissions de téléréalités musicales avec "La Nouvelle... Tare". Mais, ma préférence va bien sûr à leurs penchants "Americana" !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire